WordPress 5 : la nouvelle version de WordPress est sortie

Wordpress a mis à jour sa nouvelle version : découvrez les changements à venir.

WordPress 5 : la nouvelle version de WordPress est sortie

Les principaux changements proposés par WordPress.5

WordPress est un CMS, système de gestion de contenu gratuit, que l’on ne présente plus tellement il est utilisé à travers la création de blog, de site web ou de site marchand. Initialement, ce logiciel distribué par Automattic, gratuit et open source a été davantage créé pour les blogs et portfolios. WordPress s’est ensuite imposé au fil du temps en tant que vraie plateforme de site web et avec la possibilité de vendre en ligne grâce à des extensions e-commerce facilement utilisables, même par l’internaute novice qui souhaite gérer sa propre boutique en ligne.

La nouvelle mise à jour, ses évolutions ainsi que ses nombreux changements impacteront donc pas mal de monde… Avec environ 30 % des sites mondiaux sous WordPress, chaque modification effectuée sur la plateforme a des conséquences, et ce, d’un point de vue professionnel comme particulier. Focus sur la dernière mise à jour de WordPress.

Gutenberg : le nouvel éditeur de texte de WordPress.5

Gros changement pour WordPress ! Si vous étiez habitué, comme la plupart des internautes et développeurs web à une interface « évolutive », Gutenberg renforce la volonté de WordPress, à développer le CMS en un véritable outil de développement de site Internet. La nouvelle interface faite de blocs propose l’édition et la manipulation de contenus, de manière assez simple et flexible. L’expérience utilisateur est perfectionnée et permet la création plus intuitive de sa propre interface, plus personnalisée, avec de nouvelles fonctionnalités qui permettent, entre autres, de déplacer des blocs comme on le souhaite. Avec la venue de Gutenberg, apparaît également un nouveau thème : Twenty Nineteen.

La volonté du CMS derrière WordPress 5

Côté commercial, il semblerait que WordPress souhaite avoir une approche similaire à Wix ou Jimdo qui permettent à quiconque, de créer un site commercial personnalisé, esthétique et prêt à l’emploi très rapidement. A terme et dans un avenir proche, la notion de logiciel libre impulsée par WordPress semble donc compromise. De plus, on peut se poser la question de la probable future concurrence auprès des développeurs web, dont le métier est de créer des sites web et les compétences, entre autres choses, de maîtriser le code informatique pour proposer des sites Internet sur-mesure.

Les contraintes liées à WordPress 5 pour les développeurs web

La venue de WordPress 5 pose question à bien des égards et soulève quelques contraintes auprès des développeurs web. D’abord, l’éditeur Gutenberg impose aux professionnels du web, de revoir la manière de mettre en place des champs et contenus personnalisés. Si habituellement, ils créent des modules personnalisés avec ACF, désormais, davantage de temps de travail les attend pour composer avec l’éditeur Gutenberg et appréhender une nouvelle méthode de travail. Ils ont également moins de marge de manœuvre pour développer leurs sites web. Ce système unique qu’est Gutenberg risque donc fort de compromettre la liberté de travail tant appréciée par les professionnels du web. Cerise sur le gâteau, si la mise à jour de WordPress 5 a été effectuée mais que le développeur web ne souhaite pas utiliser Gutenberg, alors il devra installer un module supplémentaire sur le site en question, pour contrer son utilisation.

Cerise sur le gâteau, si la mise à jour de WordPress 5 a été effectuée mais que le développeur web ne souhaite pas utiliser Gutenberg, alors il devra installer un module supplémentaire sur le site en question, pour contrer son utilisation.

De plus, on peut aussi se poser les questions suivantes : qu’en est-il des projets de création de sites déjà faits et amorcés dans une version antérieure de WordPress.5 ? Sera-t-il simple d’actualiser leurs contenus ? Les « anciens » sites web deviendront-ils incompatibles avec certains thèmes premium et autres extensions liées ? Les développeurs web devront-ils être obligés de migrer leurs sites vers la version 5.0 et l’éditeur Gutenberg ? Comment évoluera WordPress à l’avenir ? Ces questions restent pour l’instant sans réponses.