Doit-on être présent sur tous les réseaux sociaux ?

Quel réseau social pour communiquer efficacement sur mon entreprise

Doit-on être présent sur tous les réseaux sociaux ?

Quel réseau social pour une entreprise

Aujourd’hui nombre d’entreprises ont pris conscience de l’importance d’être sur les réseaux sociaux. Mais y être pour y être n’a pas grand intérêt. Pour que cela reste efficace, il y a quelques règles à respecter.

« Je n’y comprends plus rien, je suis perdue. »

Nadine est retraitée. Pour s’occuper, elle coud des sacs à mains. Face aux succès de ses créations, les conseils de son entourage vont bon train :

« Tu devrais créer une page sur Facebook pour faire connaître ta marque »

« Fais-toi un compte sur Instagram et postes des photos de tes sacs à mains. »

« Si tu veux augmenter ton trend , va falloir poster régulièrement. »

Nadine n’y comprend plus rien ! Ce que nous évoque cette histoire ?

Les réseaux sociaux sont définitivement un phénomène générationnel.

Envers et contre tout ?

Vous lancez votre activité et vous vous dites que les réseaux sociaux sont un bon moyen de vous faire connaître. Vous avez entièrement raison. Seulement, faites vos choix avec parcimonie. On a tendance à sous-estimer le travail que cela représente. Mieux vaut ne pas avoir de Twitter, qu’un compte fantôme susceptible de nuire à votre crédibilité.

Commencez en fonction de vos moyens humains. Par exemple, oubliez Snap si vous ne vous adressez pas aux adolescents. Concentrez-vous sur l’essentiel dans un premier temps. En attendant d’avoir le budget de prendre un/e community manager, il faudra être réactif. Bien sûr, de nombreux outils existants vous permettent de planifier vos posts à l’avance et d’organiser votre temps. Mais un commentaire sans retour ou un message sans réponse peut ternir vos statistiques.

Peut-on s’en passer ?

Honnêtement ? Non. Quelques soit votre activité, les réseaux sociaux représentent un outil de communication efficace et très rentable. L’unité de mesure publicitaire est le « coût contact », soit le coût moyen par contact « touché » par votre message. Une grande affiche dans le métro est rarement regardée par la majorité des usagers, d’où l’importance d’en mettre en nombre, ce qui est rapidement exorbitant. Sur les réseaux sociaux, vous avez la possibilité de « cibler » plus efficacement votre public en fonction des intérêts et affinités communes avec votre produit. Après avoir fait les bons choix de critères de promotion, vous êtes quasiment garantis de voir votre message apparaître dans le fil RSS de gens qui ont aimé des produits ou marques similaires aux vôtres. Ce serait dommage de s’en passer non ?

Par où commencer ?

Inutile d’être partout en même temps. Comme je le disais plus haut, il faut faire en fonction de son temps et de ses ressources humaines mais pas que. Il n’y a par exemple pas d’évidence à être sur Instagram lorsqu’on a une activité de plomberie. Commencez par vous poser la question de vos objectifs.

Faire connaître ma marque ? mon produit ? recruter des collaborateurs ? ou des clients ?

En premier lieu est-on sur une dynamique de vente ou de réputation ?

Petit catalogue

De nouveaux réseaux sociaux voient le jour régulièrement mais comme pour tout, il y a des tendances.

« Facebook c’est dépassé »

Facebook est le premier réseau social historique. Le fait que vos grands parents soient dessus n’est pas un indicateur de péremption ! Contrairement aux idées reçues, il reste de loin le réseau social qui fédère le plus grand nombre. Il bénéficie de deux décennies d’évolution et ses outils marketing sont d’une précision bluffante. S’il ne faut en avoir qu’un, c’est bien celui-là.

Twitter

Très utile pour la politique ou pour la presse. Twitter peut être un vecteur puissant pour une communication de notoriété. Les tweets sont limités à 150 signes, ce qui oblige les internautes à être percutants. Burger King y a fait une campagne choc pour son arrivée en France. Il faut réfléchir à une série de messages forts et twitter TOUS LES JOURS. Si votre priorité est de vendre ou que vous n’avez pas les moyens humains d’être réactif à 400%, alors mieux vaut en faire l’impasse.

Instagram

Souvent décrit comme un catalogue en ligne, Instagram est très très visuel. Il s’agit avant tout de poster des photos et des messages courts et percutants. Si votre activité présente des aspects créatifs, cela peut être intéressant. Si vos produits sont photogéniques ou que l’exigence esthétique règne sur votre activité, cela présente de beaux avantages. Les vidéos, les filtres, les outils marketing qui vous permettent de systématiser la publication de vos insta sur Twitter et Facebook. Encore une fois mais on ne le répète jamais assez : mieux vaut ne pas être sur Instagram qu’avoir une page avec 3 photos.

Ces remarques s’appliquent à tous les réseaux sociaux dits « visuels » : Pinterest, Vine ou même « vidéos » tels que YouTube et Viméo.

Il faut avoir du contenu visuel de qualité et de quantité.

LinkedIn

Jusque-là nous avons parlé de la communication grand public.

Les réseaux professionnels sont votre vitrine en B to B, c’est à dire entre entreprises.

Avoir une vitrine dans votre sphère professionnelle présente des avantages non négligeables tels que : pouvoir observer les concurrents, recruter des collaborateurs ou même cibler des prospects ou partenaires potentiels. LinkedIn est le plus connu et le plus utilisé loin devant Viadeo.

Conclusion :

  • Quelle est l’objectif de votre communication : vendre un produit ou asseoir une marque ? Pour un produit il faut être attractif et complet (lien vers les sites depuis des RS qui le permettent), pour une marque au contraire faites choc et court pour rester dans les esprits (comme sur Twitter et Instagram).
  • Mieux vaut faire simple et bien 😉 Si vous devez commencer par un seul RS pour étoffer votre présence par la suite ailleurs.
  • Pensez à Facebook (ou LinkedIn si la cible est professionnelle).