Nouveautés, changements et futur des autos-entrepreneurs

2018 : quelles évolutions pour le statut d’auto-entrepreneur ?

Nouveautés, changements et futur des autos-entrepreneurs

L’évolution du statut d’auto-entrepreneur

Avec le changement de gouvernement, le statut d’auto-entrepreneur va vivre en 2018, des évolutions et changements importants pour l’ensemble des indépendants de France. Une bonne occasion de revenir sur les avantages et inconvénients liés au statut d’auto-entrepreneur, les services mis à disposition pour les travailleurs indépendants et les grands changements prévus cette année pour ces 4,6 millions de professionnels.

Ce qui change en 2018 pour les auto-entrepreneurs :

Augmentation des seuils de chiffre d’affaires : initialement 33.200 € pour les prestations de services et 82.800 € pour la vente de marchandises, les seuils passent à 70.000 € pour les services et 170.000 € pour les marchandises.

Suppression du RSI (Régime Social des Indépendants) qui assure la couverture maladie des commerçants, artisans et professions libérales.

Baisse des cotisations sociales pour compenser la hausse de la CSG.

En cas d’arrêt de travail de plus d’une semaine, l’indemnisation se fera à compter du 4 ème jour.

D’autres changements importants sont prévus à partir de 2019, notamment :

La suppression de la CFE (cotisation foncière des entreprises) pour les entreprises au chiffre d’affaires annuel inférieur à 5.000 €.

Une forte diminution de charges pour les entrepreneurs durant la 1ère année de création (pour les entreprises avec un chiffre d’affaires inférieur à 40.000 € HT / an) > extension de l’ACCRE à tous les auto-entrepreneurs (et pas seulement les demandeurs d’emploi comme actuellement).

La création d’un congé de maternité unique sans distinction entre les femmes salariées et les femmes indépendantes (ce qui est actuellement le cas pour le nombre de semaines de congé de maternité et le montant des allocations journalières).

Avantages et inconvénients du statut auto-entrepreneur

Avec plus de 8.5 milliards de chiffre d’affaires, le statut auto-entrepreneur représente aujourd’hui plus de 600.000 emplois créés annuellement sur l’année 2016.

Ce statut revêt de nombreux avantages mais également (forcément) quelques inconvénients. D’une manière générale, voici les avantages et inconvénients liés au quotidien des auto-entrepreneurs :

Les avantages du statut d’auto-entrepreneur

Simplicité dans le processus de création d’entreprise : la création de votre statut d’auto-entrepreneur se fait très facilement en ligne sur le site du CFE Urssaf ou du guichet des entreprises.

Absence de TVA (donc possibilité de proposer des tarifs plus avantageux que certains professionnels).

Exonération de la CFE (cotisation foncière des entreprises) la première année qui suit la création.

Une comptabilité simplifiée (paiement unique des charges sociales et de l’impôt sur le revenu si option prélèvement obligatoire choisie).

La possibilité de cumuler plusieurs emplois et donc plusieurs statuts.

Une grande autonomie dans le travail et de liberté dans la prise de décisions.

Les principaux inconvénients liés au régime de la micro-entreprise

Pas de possibilité de récupérer la TVA après l’achat de marchandises.

Le chiffre d’affaires est limité par des plafonds annuels.

La validation du trimestre de retraite est en fonction du chiffre d’affaires réalisé.

Le droit à la formation professionnelle est en fonction des cotisations liées à votre chiffre d’affaires.

Les plages horaires de travail sont généralement assez larges.

Il n’y a pas d’indemnisation en cas d’arrêt de travail inférieur à sept jours.

Quels sont les principaux services proposés aux auto-entrepreneurs ?

Avec de plus en plus de personnes désireuses de se mettre à leur compte, de nouveaux services ont vu le jour ces dernières années à destination des freelances et auto-entrepreneurs. Les objectifs de ces startups sont multiples :  améliorer le quotidien des entrepreneurs et alléger les formalités des travailleurs indépendants. Parmi ces nouveaux outils et services en ligne, nous retrouvons des aides à la création d’entreprise, quelques sites pour gérer votre comptabilité, des plateformes de mises en contact et de recrutement pour les freelances telles que Hopwork, et tout récemment, une formule proposée par Wemind pour bénéficier de protection santé, juridique et logement comme un salarié lambda.

Avec cette recrudescence de services personnalisés, force est de constater que les tendances évoluent et qu’il devient nécessaire et urgent de s’adapter à ces professionnels qui cumulent généralement plusieurs activités !