Comment créer son entreprise

Création d’entreprise : choix du statut juridique et outils de création en ligne

Comment créer son entreprise

Créer son entreprise

Créer une entreprise n’est pas toujours une mince affaire car de nombreuses formalités sont à connaître pour éviter de nager en eaux troubles. En activité, tout chef d’entreprise doit pouvoir : jongler entre son métier et la paperasse liée à sa structure, étendre son réseau et savoir se vendre à sa juste valeur.

Mais avant de vous jeter à l’eau, vous allez devoir trouver le statut juridique le plus approprié pour votre entreprise, vous occuper de sa future comptabilité et la créer une fois pour toutes.

Quels sont les statuts juridiques les plus avantageux pour votre structure ? Et existent-ils des outils web qui vous permettent de créer votre entreprise en ligne ? Nous allons tenter de répondre à ces questions à travers ce nouvel article …

Quel statut juridique choisir pour mon entreprise ?

Entreprise individuelle (EI) : Sans notion de capital, l’entreprise individuelle est une entreprise qui correspond à l’identité du dirigeant et qui n’a pas de personnalité morale. Celui-ci est responsable des dettes de sa structure sur ses biens personnels, ce qui peut faire peur. Très simple à créer, l’EI privilégie d’options fiscales simplifiées telles que le régime de « micro entreprise » ou « auto-entrepreneur ».

Auto-entreprise (AE) : Régime particulier de l’Entreprise Individuelle, le « statut » auto-entrepreneur possède les mêmes caractéristiques que l’EI mais avec une simplification du régime fiscal. Pour intégrer ce régime, vous ne devez pas dépasser 82.800 € HT pour une activité d’achat/vente/revente, hébergement et 33.100 € HT pour les professions libérales et prestations de services. Le régime micro-fiscal bénéficie de la franchise de TVA.

Entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL) : Contrairement à l’entreprise individuelle, le statut d’EIRL permet au dirigeant de séparer son patrimoine professionnel de son patrimoine privé. Côté fiscalité, vous avez le choix entre le régime de l’impôt sur le revenu ou l’impôt sur les sociétés.

Entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL) : Avec un associé unique, l’EURL est une SARL également appelée SARL Unipersonnelle. La responsabilité de l’associé est limitée à son apport. La transformation de l’EURL en SARL est facilitée et côté fiscalité, vous avez le choix entre le régime de l’impôt sur les sociétés ou sur le revenu.

Société Anonyme (SA) : Pour créer une SA, le capital social minimum est de 37.000 € et la présence de 2 actionnaires au minimum est nécessaire. Leur responsabilité est limitée aux apports. Quant au(x) dirigeant(s), en cas de faute de gestion, leur responsabilité civile peut être engagée. La Société Anonyme est gérée par un conseil d’administration et est imposée à l’impôt sur les sociétés. 

Société en Nom Collectif (SNC) : Sauf clause spécifique, les associés d’une SNC sont également gérants de celle-ci. Sans capital minimum, la Société en Nom Collectif intègre 2 associés minimum qui auront le statut de commerçants. Le régime fiscal d’une SNC ressemble à celui d’une Entreprise Individuelle : les associés sont imposables sur leurs revenus. 

Société à Responsabilité Limitée (SARL) : La création d’une Société à responsabilité limitée est possible entre 2 associés minium et 100 maximum. Forme sociale la plus populaire en France, la SARL est dirigée par 1 gérant et son capital est de 1 € minimum.

Société par Action Simplifiée (SAS) : Sans capital minimum, la Société par Action Simplifiée se créé avec 2 associés minimum et ceux-ci sont responsables des dettes de l’entreprise à hauteur de leur apport personnel. La SAS se rapproche de la Société Anonyme mais permet plus de liberté aux actionnaires que cette dernière.

Société par Action Simplifiée Unipersonnelle (SASU) : La SASU ne comporte qu’un associé unique et connaît, depuis ces dernières années, un véritable engouement auprès des créateurs d’entreprise. Sans contrainte de capital à sa création, la fiscalité de la SASU est l’impôt sur les sociétés. Point positif, la SASU peut se développer plus facilement et accueillir 1 ou plusieurs associés, contrairement à l’EIRL ou l’entreprise individuelle.

Comment créer mon entreprise sur le web ?

Il existe différents outils en ligne qui vous aident à la création de votre entreprise. Trois principaux sites proposent de vous accompagner de A à Z, depuis votre canapé, pour créer votre structure. Les voici :

LEGALSTART

Création d’entreprise, dépôt de marque, demande d’aides à la création, pacte d’actionnaires et autres contrats juridiques en tous genres… Legalstart est un service juridique pour les entreprises qui vous propose de l’aide et un accompagnement aux petits oignons pour choisir votre structure et gérer vos formalités en un tour de main. Un outil efficace pour créer votre boîte en toute sérénité ! Avant de la créer, vous pouvez comparer les statuts juridiques en ligne ou contacter un avocat depuis le site. Les tarifs proposés par Legalsart vont de 99 € à 549 € selon vos besoins.

CAPTAIN CONTRAT

Captain Contrat est un outil web complet et pertinent qui met à disposition des créateurs d’entreprises, de nombreux services pour développer leur business seul ou à plusieurs. Statuts d’une SASU, EURL, transformation d’une auto-entreprise en EIRL/EURL/SASU… l’essentiel des documents et modèles pour créer votre entreprise est disponible comme pour : protéger votre société, gérer votre personnel, modifier ou financer votre entreprise, résoudre vos litiges ou faire appel à un avocat. Selon vos besoins, plusieurs tarifs sont proposés sur le site captain contrat.

CONTRACT FACTORY

Sur le site de Contract Factory, vous avez la possibilité de créer n’importe quel document relatif à la création et la bonne gestion de votre entreprise pour mieux le personnaliser. Ainsi, la création de votre entreprise ou votre association se fait en ligne et très rapidement. Le site vous aide également dans le choix du statut juridique. Vous pouvez également embaucher un salarié, rédiger un contrat pro, louer un bien immobilier ou signer un PACS grâce aux nombreux documents présents en ligne téléchargeables. La particularité du site est qu’il est en grande partie gratuit !