Infographie : être freelance en France en 2017

A travers cette infographie particulièrement aboutie « le freelancing en France » créée par Hopwork et OuiShare, découvrez le profil type d’un freelance en 2017

Infographie : être freelance en France en 2017

Le freelancing en France en 2017

Par souci d’indépendance, d’organisation du temps de travail, de gain d’argent ou de qualité de vie, de plus en plus de français créent leur propre emploi. Aujourd’hui, nous sommes d’ailleurs plus de 800.000 à être travailleurs indépendants dans l’Hexagone. Grâce à une infographie particulièrement aboutie appelée « le freelancing en France » et créée par la plateforme Hopwork et OuiShare, découvrez le profil type d’un freelance, ses objectifs, ses freins et son ressenti vis-à-vis d’une situation confortable mais pas toujours idyllique…

Études et statistiques sur les freelances français

Qui sont les freelances et où vivent-ils en France ?

En 2016, 830.000 personnes travaillent à leurs comptes, soit une augmentation de plus de 126 % de travailleurs freelances sur les dix dernières années. Parmi eux, 60 % sont des hommes et 40 %, des femmes et ont une moyenne d’âge de 35 ans.

Plus de la moitié (66 %) de ces 830.000 freelances exercent en province contre 34 % en Ile de France. 70 % d’entre eux travaillent à temps plein.

« 90 % des freelances le sont par choix »

Les freelances appartiennent à quatre principaux domaines d’activité :

  • 27 % d’entre eux travaillent dans la création
  • 26 % ont un métier de développement informatique
  • 24 % travaillent dans la communication et le marketing
  • 12 % sont des consultants et chefs de projet

Les principales difficultés vécues par les travailleurs indépendants

Au quotidien, les préoccupations des freelances sont peu nombreuses mais récurrentes. Dans cette infographie, les points négatifs soulevés sont la difficulté à :

  • Prospecter, trouver des clients au quotidien
  • Toucher des revenus aléatoires
  • Accéder au logement : en location comme en achat
  • Ne pas bénéficier d’avantages en l’absence de comité d’entreprise

Dans un article sur les avantages et difficultés des freelances, j’évoquais d’autres points négatifs perçus par ces travailleurs des temps modernes tels que : l’isolement, la difficulté à être payé en temps et en heure, la non disponibilité de leurs clients ou la gestion des tâches administratives.

Ces difficultés quotidiennes rejoignent les sujets que les freelances souhaitent voir dans le débat politique et économique comme leur protection sociale, le passage au régime général de la sécurité sociale, l’accès aux prêts bancaires et la suppression des seuils imposés aux auto-entrepreneurs.

Notons tout de même que malgré ces interrogations, 63 % des freelances sont d’une manière générale, moins angoissés que les salariés !

Pour quelles raisons devient-on freelance en France ?

Il existe de nombreuses raisons de vouloir travailler de manière indépendante en tant que freelance. Parmi elles, le besoin d’indépendance et d’autonomie avant tout, pour 88 % d’entre eux. Avoir le choix est essentiel et fait partie des principaux avantages du freelancing. Ensuite vient le désir de tester l’entrepreneuriat pour 44 % des freelances. Certains actifs (34 %) sautent le pas à la suite d’une opportunité client où le statut d’indépendant est obligatoire. Enfin, 31 % de personnes deviennent freelances pour gagner plus d’argent.

Les principaux avantages des travailleurs indépendants

Concernant les avantages du freelancing, notons qu’à plus de 50 %, les freelances apprécient de pouvoir organiser leur temps de travail comme ils le souhaitent. Vient ensuite la notion de choix des clients pour 47 % d’entre eux. En effet, lorsque vous êtes installé et que vos clients deviennent réguliers, vous avez ce privilège de pouvoir choisir votre clientèle et ainsi vous éviter certaines contraintes.

Enfin, 46 % des freelances interrogés apprécient de pouvoir travailler où ils le souhaitent. Les métiers du web et du numérique par exemple, ne nécessitent généralement qu’un ordinateur et une bonne connexion internet pour mener à bien une prestation.

Et l’image des freelances dans tout ça ?

Les freelances sont fiers ! 75 % des freelances interrogés sont fiers de leur travail et fiers d’avoir créé leur entreprise. Et ils ont de quoi, non ? Travailler seul n’est pas de tout repos et il faut avoir les épaules d’un chef d’entreprise pour tout mener de front au quotidien. Prospection, administratif, comptabilité, service client… les compétences d’un indépendant sont nombreuses.

Les freelances sont plus épanouis qu’en étant salariés : organisation du temps de travail, choix de ses prestataires, travail à domicile ou partout ailleurs… Épanouissement garanti pour 74 % d’entre eux !

L’entourage des freelances s’inquiète pour eux : les raisons de l’inquiétude exprimée par l’entourage ne sont pas précisées dans l’infographie mais nul doute qu’elles soient dûes au côté aléatoire des revenus et de la non sécurité de l’emploi.

Les freelances pensent, à 84 %, qu’ils ont une mauvaise image en France : Le télétravail en France n’est pas encore démocratisé et pour beaucoup, il est synonyme de pauses à répétition, grasses matinées ou possibilité de faire ce que l’on veut, quand on le veut. Faux ! Surtout lorsque l’on sait que 38 % des freelances travaillent entre 40 et 50 heures par semaine…

Sources : Étude 2017 – Infographie « le freelancing en France » Hopwork & OuiShare disponible ici : voir l’infographie