Réseaux sociaux, blockchain et cryptomonnaie

Quelle relation entre réseaux sociaux et cryptomonnaie ?

Réseaux sociaux, blockchain et cryptomonnaie

Bitcoin, Ether, Ripple…

Les cryptomonnaies connaissent un essor depuis quelques années déjà. Ces monnaies virtuelles impalpables attirent particuliers et professionnels, autant qu’elles questionnent. Mais qu’est-ce qu’une cryptomonnaie ? A quoi sert la technologie blockchain ? Et quelle relation entretiennent les réseaux sociaux avec ces nouvelles monnaies ?

Qu’est-ce qu’une cryptomonnaie ?

Aussi appelée monnaie virtuelle, cryptoactif ou monnaie cryptographique, la cryptomonnaie est un nouveau type de monnaie : la monnaie alternative. Créée par le peuple, pour le peuple, cette dernière est utilisable sur un serveur informatique décentralisé et n’a pas de support physique ni de cours légal. Il n’est donc pas possible de payer par carte bleue, chèque ou espèces lorsque l’on est en possession de cryptomonnaie.

Fondée sur le principe de la technologie blockchain, une cryptomonnaie est un ensemble de chiffres stockés sur un ordinateur. Ces devises électroniques fluctuent en fonction de l’offre et la demande et se passent de banques. Avec plus de 700 cryptomonnaies existantes dans le monde, force est de constater que ce nouveau moyen de paiement trouve pas mal d’adeptes. En France, comme ailleurs.

Monnaie virtuelle : 5 cryptomonnaies à connaître

  • Bitcoin : créée en 2009 par Satoshi Nakamoto, cette monnaie virtuelle la plus utilisée dans le monde a fait naître une nouvelle forme de monnaie. Un bitcoin coûte actuellement plus de 6000 €.
  • Etherum : cette cryptomonnaie la plus importante après le bitcoin, a vu le jour en 2015 grâce à Vitalik Buterin, un russo-canadien de 24 ans.Le coût d’un Etherum s’évalue aux alentours de 250 €.
  • Litecoin : prise en compte par la célèbre plateforme « Coinbase », le Litecoin est une monnaie virtuelle créée en 2011 par un ancien salarié de Google : Charles Lee. Le Litecoin s’achète en ce moment un peu plus de 50 €.
  • Ripple : Sortie en 2012, cette cryptomonnaie permet « des transactions financières mondiales sécurisées et instantanées ». Sa valeur actuelle est de 0.30 €.
  • Bitcoin Cash : Basée sur la technologie blockchain et issue initialement de Bitcoin, Bitcoin Cash permet des paiements plus rapides avec des frais moins élevés. Son cours actuel est d’environ 476 €.

Comment fonctionne la blockchain ?

La blockchain est une technologie de stockage de données numériques et de transmission d’informations qui vous assure des transactions transparentes et sécurisées. Elle permet de stocker des données de manière pérenne, infalsifiable, le tout avec une architecture distribuée qui permet une communication globale entre tous ses utilisateurs.

Cette technologie, que l’on pourrait comparer à un coffre-fort numérique a deux principaux objectifs :

  • Supprimer les intermédiaires tels qu’une banque ou un notaire pour un paiement entre deux ou plusieurs personnes. Avec la blockchain, il est désormais possible d’effectuer des transactions grâce aux cryptomonnaies, sans la présence d’une banque comme intermédiaire.
  • Proposer transparence et sécurité pour les transactions numériques. Plus le nombre d’utilisateur est élevé, plus le système est sécurisé. Avec la blockchain, vous pouvez par exemple, signer des documents officiels importants (brevets, contrat location entre autres).

Réseau social et cryptomonnaie : quelle relation ?

Les monnaies virtuelles, par leur risque d’éclatement et les variations de leur cours boursier suscitent régulièrement de vives réactions et interrogations. Par peur des fraudes en tous genres et d’un engouement non maîtrisé par les particuliers, les organismes financiers, entre autres, s’évertuent à mieux informer et à cadrer ce récent système monétaire. Quant aux créateurs de plateformes sociales, ils restent assez frileux face aux cryptomonnaies. Pas étonnant donc, qu’en début d’année 2018, Facebook, Google et Twitter aient interdit les annonces publicitaires sur leurs plateformes.

Si les réseaux sociaux se sont insurgés un temps contre les cryptomonnaies en refusant la publicité sur leurs plateformes, il apparaît qu’ils sont tout de même devenus incontournables pour fédérer les investisseurs de levées de fonds en cryptomonnaies. Un réseau social est en effet l’idéal pour créer et fidéliser une communauté.

Pour preuve, la messagerie instantanée Telegram confidentielle et sécurisée connaît un réel succès auprès des investisseurs. A travers Telegram (qui possède sa propre cryptomonnaie), les créateurs de start-ups peuvent facilement discuter de leur projet et échanger avec les internautes.

Quant à Facebook ou Reddit, de nombreux groupes d’entrepreneurs et d’investisseurs se constituent sur les plateformes pour discuter et investir de manière plus ou moins privée.

D’après une étude du Boston College, le marché de la cryptomonnaie n’échappe pas à la règle sur les médias sociaux. Plus la cryptomonnaie est célèbre, visible et possède d’abonnés, et plus sa valeur sera importante.

Si les médias sociaux apparaissent incontournables pour fédérer une communauté d’investisseurs en vue d’une levée de fonds en cryptomonnaie, ils restent toutefois prudents sur la promotion de cryptomonnaie. Dans le but de créer leur propre monnaie virtuelle dans un avenir proche ?