Comment surveiller sa e-réputation quand on a peu de budget ?

10 outils pour surveiller sa e-réputation

Comment surveiller sa e-réputation quand on a peu de budget ?

La e-réputation

Aujourd’hui on parle très facilement de e-réputation, soit la visibilité de votre identité ou de votre marque sur internet. Est-il possible de la contrôler ? Jamais totalement, mais avec les bons outils, on peut anticiper pas mal de choses et influer la barque à naviguer dans le bon sens.

Il n’y a pas que pour prévenir le pire qu’il faut surveiller son e-réputation. Parfois un internaute dit du bien de vos prestations et vous recommande. Il est aussi conseillé de réagir vite dans ce cas, pour le remercier de sa bienveillance et ainsi l’encourager à renouveler sa confiance en vous.

Pour ce faire, il n’y a qu’une seule chose à mettre en place : une veille sur internet dont le but sera de pouvoir être informé rapidement de tous les changements.

Si vous n’avez pas le budget pour recruter un community manager, des outils accessibles existent pour vous aider.

1 – Google Alerts

L’outil de veille le plus connu est sans doute Google Alerts.

Il se paramètre très facilement et vous permet de recevoir un mail dès qu’il est fait mention de vous sur la toile. Entièrement gratuit, vous pouvez créer autant d’alertes que vous le souhaitez : sur votre nom, sur votre raison sociale, sur le nom de vos services, etc.

Cependant, cet outil ne brasse que les sites et blogs. Vous ne serez donc pas au courant de ce qui se dit sur les réseaux sociaux ou dans les forums.

2 – Omgili

Omgili est un moteur de recherche qui vous aide à vérifier votre e-réputation aussi bien sur les articles de blogs, que dans les médias d’actualité ou dans les forums. Vous entrez votre mot-clé (votre nom, votre raison sociale, votre marque…) et l’outil vous sort tous les contenus avec ce terme.

Une des fonctionnalités particulièrement intéressantes d’Omgili est de vous montrer en direct s’il y a des commentaires sous l’article. Ainsi, si vous voyez un texte élogieux, mais qui comporte des réactions, vous pouvez aller vérifier si elles sont aussi positives et dans tous les cas, répondre à votre tour.

3 – WebMii

WebMii est particulièrement utile pour les freelances. Ce moteur de recherche indique votre score de visibilité sur Internet d’après votre présence sur les réseaux sociaux, sur Internet et votre indice Klout.

Mais l’outil vous propose également les photos qui ressortent sur votre nom, ainsi que les mots-clés associés. Cela vous permet de vérifier qu’il n’y a pas de visuels suspicieux ou de recherches associées négatives.

4 – Synthesio

Très complet, Synthesio est un outil français qui vous permet de remonter tous les résultats du web, sur un ou plusieurs mots-clés donnés. Vous pouvez être alerté en temps réel lorsqu’un internaute publie un contenu avec votre marque ou entreprise sur les réseaux sociaux, les forums, les blogs ou n’importe quel site internet. Sa grande particularité par rapport à ses concurrents est aussi de proposer les résultats provenant des réseaux sociaux étrangers comme Weibo, Renren, VKontakte ou encore Orkut.

De plus, il est facile de repérer les informations positives et négatives et de contrôler la tonalité générale des échanges concernant votre nom ou entreprise. En effet, Synthesio attribue un ressenti aux publications, vous aidant alors à détecter un potentiel bad-buzz.

L’outil est payant et il faudra faire un devis auprès de l’entreprise pour connaître exactement les tarifs.

5 – Radarly

Radarly est également un logiciel français. Spécialisé dans le social media intelligence, il permet surtout de piloter sa réputation sur les réseaux sociaux. Il présente de nombreux indicateurs pertinents pour votre activité, concernant la perception de votre entreprise sur les espaces sociaux. Vous avez la possibilité de gérer directement la relation avec vos abonnés depuis le tableau de bord de l’outil. Cela vous aide à garder un historique des conversations et à mieux suivre l’évolution de votre e-réputation.

Les forfaits sont évolutifs et s’adressent surtout aux entreprises, de la TPE jusqu’à la multinationale.

6 – Mention

Avec Mention, vous pouvez paramétrer différents termes à surveiller, en rapport avec votre entreprise, et l’outil s’occupe d’analyser les contenus publiés sur les réseaux sociaux, les sites, les forums et les blogs. Vous pouvez choisir d’être informé en temps réel ou de transformer vos mots-clés en flux RSS. L’outil vous propose également des statistiques concernant vos alertes pour mieux suivre l’évolution de votre e-réputation.

7– Talkwalker Alerts

Talkwalker est une des meilleures alternatives à Google Alerts. Elle vous permet de surveiller facilement votre e-réputation ou celle d’un concurrent. Qui plus est, cet outil est 100 % gratuit.

8 – Trackur

Trackur est orienté en particulier vers le suivi de votre réputation sur les réseaux sociaux, mais il surveille également les blogs, les images et les vidéos. Cet outil ne se contente pas de vous montrer les personnes qui parlent de vous, mais mesure aussi leur niveau d’influence. Une solution très complète.

Seule ombre au tableau : comptez 97 € / mois au minimum pour en bénéficier. Notez cependant qu’aucuns frais supplémentaires ne vous seront prélevés si votre marque est souvent mentionnée sur le Web. En somme, vous ne payez pas plus si vous êtes populaire.

9 – Owler

Owler est un outil simple et gratuit pour surveiller votre e-réputation et vous comparer à vos concurrents.

Il propose notamment un résumé quotidien des nouvelles de votre secteur, des profils d’entreprise et des statistiques comparatives sur vous et vos concurrents.

10 – Netvibes

Netvibes est une solution complète condensée dans un tableau de bord simple d’utilisation. Il vous permet de surveiller votre entreprise et vos concurrents dans l’actualité et sur les réseaux sociaux, mais propose aussi des analyses poussées faisant le lien entre votre e-réputation et les performances de votre site web (trafic, taux de conversion…)

Gratuit pour les particuliers, Netvibes propose des tarifs progressifs et flexibles pour les entreprises.

Conclusion :

On dit souvent qu’il est préférable de prévenir que de guérir. Avec ces outils, vous serez prevenu/e qu’il s’agit d’un internaute bienveillant ou d’un mauvais commentaire.