2017 : Chiffres-clés et tendances du e-commerce en France

Quels sont les chiffres et les tendances du e-commerce français sur la période 2016-2017.

2017 : Chiffres-clés et tendances du e-commerce en France

le marché du e-commerce

Cela n’étonne plus grand monde lorsque l’on apprend qu’en France et dans le monde, le marché du e-commerce poursuit sa croissance d’année en année. Pour la plupart des gens, acheter sur Internet est désormais un geste aussi courant que d’aller faire ses courses au supermarché. Pour preuve, les achats réalisés par les français sur le web au cours du second trimestre 2017 ont grimpé d’environ 11 % par rapport à l’an dernier et représentent près de 20 milliards de chiffre d’affaires pour les e-commerçants. Dans cet article, à l’aide des données fournies par la FEVAD ((fédération e-commerce et vente à distance), nous allons voir ensemble quels sont les chiffres et les tendances du e-commerce français sur la période 2016-2017.

Les chiffres du e-commerce en France

Si en France les ventes en ligne ont progressé de 11 % par rapport à l’année dernière, le marché international n’est pas en reste puisqu’en l’espace d’un an, les ventes effectuées sur Internet ont également augmenté de 15 % dans le monde. Part de marché non négligeable, le commerce en ligne représente à lui seul, 8 % du commerce de détail.

Avec le nombre croissant de sites marchands (plus de 200.000 en France) créés via des plateformes e-commerce et le large panel d’offres et services numériques, désormais, plus de 80 % des internautes ont déjà acheté en ligne au moins une fois dans leur vie ! Ce qui correspond en tout, à plus de 36 millions de français qui ont consommé toutes sortes de produits et services sur la toile entre 2016 et 2017. Pas mal, non ?

Et ces produits plébiscités par les internautes se trouvent sur les trois sites e-commerce les plus visités en France : Amazon (24 000 000 visiteurs uniques mensuels), Cdiscount (16 650 000 visiteurs mensuels) et la Fnac (13 267 000 visiteurs uniques mensuels).

Usages et profils des e-acheteurs français

Mais qui sont vraiment ces internautes français qui achètent régulièrement des vêtements, des produits culturels, des voyages sur le web ? Quelles sont leurs habitudes de consommation au quotidien ? La FEVAD nous aiguille un peu plus et nous précise que sur ces 82 % d’internautes :

  • 84 % d’entre eux sont des hommes et 81.4 %, des femmes
  • la majorité est issue d’une catégorie socio-professionnelle supérieure à 91 %
  • ce sont les 25 / 49 ans qui achètent le plus souvent sur Internet
  • 9 % consomment en ligne depuis la province, contre 82 % depuis Paris
  • 7 % d’entre eux achètent en ligne chaque semaine contre 42 % moins d’une fois par mois

Le panier moyen des 36 millions de français qui achètent sur la toile majoritairement par carte bancaire, est évalué à 70 €. Leurs intérêts s’orientent à 59 % vers des articles de mode et vêtements, à 49 % vers des produits culturels, à 39 % vers des chaussures. Viennent ensuite les voyages et le tourisme à 38 %, la beauté et la santé à 37 %, etc.

E-commerce : quelles sont les tendances Made in France ?

La consommation collaborative a le vent en poupe !

Airbnb, Booking, Autolib’, Blablacar, Amap, Drivy… ces sites web de plus en plus plébiscités par les frenchies offrent des services autour du partage, de l’échange, du troc, de la vente ou de la location. Ces sites e-commerce proposent des hébergements entre particuliers, du covoiturage, des achats groupés… autant de propositions économiques, collaboratives et ludiques dont les français sont de plus en plus friands.

Véritable tendance, plus de 60 % des acheteurs en ligne ont utilisé ce genre de services, ces deux dernières années. Soit, un e-acheteur sur deux !

M-commerce : l’achat en ligne depuis son smartphone

Voici une tendance qui n’est pas prête de s’essouffler : l’usage des téléphones dans le processus d’achat sur Internet est de plus en plus fréquent. Aujourd’hui, sur les 36 millions de consommateurs en ligne, plus de 9 millions ont déjà acheté depuis leurs téléphones portables. Dans cette infographie, nous apprenons également que les commandes passées depuis une tablette ou un téléphone mobile pendant les soldes estivales de 2017 ont augmenté de 53 % par rapport aux soldes d’été de 2016.

Les réseaux sociaux sont inclus dans le processus d’achat

Facebook, Instagram, Twitter… de nombreux e-acheteurs se rendent sur les réseaux sociaux pour découvrir de nouveaux produits ou interagir directement avec les entreprises. Voilà ce que nous apprend la FEVAD sur les usages des e-consommateurs sur les réseaux sociaux :

  • 45 % des e-acheteurs se rendent sur les médias sociaux pour découvrir de nouveaux sites et produits
  • 41 % d’entre eux souhaitent des avis et retours d’autres clients sur telle ou telle entreprise
  • 25 % passent par un réseau social pour communiquer avec le service client de la marque
  • 24 % d’entre eux achètent un produit via les médias sociaux

Boutiques et sites internet de plus en plus complémentaires

Les boutiques physiques et les sites web des marques sont de plus en plus complémentaires et proposent des services qui n’existaient pas, il y a encore dix ans. Les internautes ont par exemple la possibilité de réserver en ligne leur article et venir le récupérer en magasin : on appelle ça le « click & collect ». Désormais, le « reserve click & collect » propose aux consommateurs de réserver en boutique un produit indisponible sur place et de le recevoir directement à domicile.

Grâce à ces services, 29 % des e-acheteurs qui ont retiré leur commande en point relais ou magasin ont racheté d’autres produits dans la foulée. Une véritable aubaine pour les commerçants !

Source infographie : « les chiffres-clés : cartographie du e-commerce en 2017 » publiée par la FEVAD